<

Foire Aux Questions (FAQ)

Vous vous posez des questions ?

Consultez notre FAQ (Foire Aux Questions). Nous avons répertorié les questions qui nous sont les plus fréquemment posées.

J’ai souvent des pertes de mémoire, ai-je la maladie d’Alzheimer ?

Oublier occasionnellement un rendez-vous, le nom d’un collègue ou un numéro de téléphone est tout à fait banal. C’est la conjonction de plusieurs troubles et le fait qu’ils aient une répercussion significative dans la vie de la personne qui doit éveiller l’attention de la personne et de son entourage : problème de langage, difficultés à exécuter les tâches familières et quotidiennes, troubles de l’attention, désorientation spatio-temporelle. N’hésitez-pas à participer à des ateliers mémoires.

Consulter le site http://www.francealzheimer.org

La maladie d’Alzheimer est une conséquence naturelle de la vieillesse.

La maladie d’Alzheimer est une maladie neuro-dégénérative bien spécifique et incurable, qui provoque une mort lente et progressive des neurones. Les symptômes n’apparaissent d’ailleurs souvent que plusieurs années après qu’elle se soit déclarée dans le cerveau.

La maladie d’Alzheimer touche seulement les personnes âgées

Bien sûr, le pourcentage de personnes atteintes augmente de façon exponentielle avec l’âge. Mais la maladie d’Alzheimer touche aussi 30 000 personnes de moins de 60 ans en France, qui ont parfois montré des symptômes dès la trentaine.

Un de mes proches est atteint de la maladie, donc j’aurais moi aussi la maladie.

Seul 1% environ des cas diagnostiqués ont une cause génétique et sont dits « héréditaires ». Chacun peut développer la maladie, sans avoir eu de cas au préalable dans sa famille.

Je fais des mots fléchés et/ou des sudokus tous les jours, je suis protégé ?

Tous les exercices stimulant la mémoire sont excellents pour le cerveau mais, malheureusement, aucune étude ne prouve aujourd’hui leur capacité à prévenir la maladie. Ils peuvent, en revanche, contribuer à ralentir son évolution, mais il n’existe ni « méthode miracle », ni traitement préventif pour la maladie d’Alzheimer.

La maladie d’Alzheimer est surtout difficile pour l’entourage. Le malade ne se rend compte de rien.

La maladie d’Alzheimer est une maladie évolutive, difficile à vivre pour la personne malade comme pour sa famille. Pendant de longues années, les personnes malades sont, au moins par moments, conscientes de leurs pertes de mémoire et de leurs défaillances. La perte de toute lucidité n’intervient qu’à un stade très avancé de la maladie.